Focke Wulf 190

26 décembre 2008

En Vente

Suite à une réduction de l'activité, j'ai revendu mopn kit de FW 190 vailly aviation de 2.30m

Vous trouverez en dessous la réalisation de l'aile.

Posté par Boubastar à 00:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Le choix

Depuis la réalisation de mon Corsair TF ( http://corsair.canalblog.com ), je me suis pris de passion pour la construction de maquettes volantes. J'ai donc eu l'envie de récidiver avec un avion que j'adore : le Focke Wulf 190 A
Je trouve par ailleurs que l'on n'en trouve pas tant que ça, en tous cas, pas par chez nous. Pourtant parmi les avions emblématiques, le FW 190 a une place de choix. Avec sa forme trapue, son train rentrant avec un angle fermé, il est reconnaissable parmi tous les avions de la WW II.

J'ai décidé cette fois, de le traiter maquette. Je sais que cela ne veut pas dire grand chose car il y a une infinité de degrés de finition. Disons que je n'ai nullement l'intention de prétendre à un concours mais je souhaite le rendre le plus fidèle possible (Objectif : faire mieux que le Corsair !).

J'ai décidé de le faire à peu près de la même taille que le Corsair (2,20 - 2,30). Après de bonnes heures de recherche sur le net, je suis tombé sur le site de Vailly Aviation http://www.vaillyaviation.com/Focke-Wulf.html .

L'avion fait 2,30m, avec l'aile en une seule partie, il rentre dans mon Kangoo .

Après avoir fait un tour sur les forums américains, j'ai pu lire que ce plan semble plutôt bon et réputé (l'avion vole bien et le plan est une excellente base pour en faire une maquette). Alors plus d'hésitation, Gogogo...

Posté par Boubastar à 11:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le plan et le full kit

Le plan est donc commandé à Vailly aviation avec le capot, la verrière et le capot de mitrailleuses du fuselage. Je n'ai pas commandé le cône, la turbine fonctionnelle, ni les autres accessoires pour le moment (on étalera les dépenses dans le temps... )

Le plan est constitué de trois grandes planches très détaillées.

BILD3312

Le capot est lourd, très très lourd (750g). J'ai contacté Roy Vaillancourt, il m'a confirmé que cet avion avait besoin de poids à l'avant. Même avec le ZG80, il manque de poids. Le nez est très très court et le centrage s'en ressent. J'ai eu confirmation de ces propos sur les forums américains qui traitent du sujet. Donc plus d'inquiètude.

BILD3310

J'ai photocopié moi-même le plan avec un photocopieur A3 et j'ai commencé à tailler toutes les nervures. Il fallait s'y attendre, les erreurs de photocopie (plan d'origine pas top top + difficulté pour placer le grand plan dans un petit photocopieur), résultat : Les nervures ne correspondent pas. Il y a parfois plus de 4 mm  de différence entre les nervures... ça ne va pas du tout.

Là, c'est l'horreur. Comment faire.... Et si j'écoutais les conseils que m'avait donné mon ami Mikaël : "Achète un short kit à Précison Cut !"

Je fais donc un devis pour le full kit (tant qu'à faire autant avoir tout le bois au côtes américaines). Oui, parce que j'ai oublié de dire que tout est en pouce. Ce n'est pas du tout dérangeant, sauf pour trouver les baguettes aux bonnes dimensions. 360€ livré
Arg, sur le coup ça fait mal mais après réflexion ça va. J'ai calculé qu'il fallait 300€ de bois, ça fait 60€ plus cher sauf que je n'ai plus rien à découper. Tout est fait précisément, les nervures sont bonnes (puisque precision cut travail avec les fichiers numériques de Vailly) et j'aurai le bois aux bonnes dimensions...

Je fonce donc les yeux fermés.

[]---> OK j'aurais dû écouter tonton Mikaël avant... Je n'ai pas fini de l'entendre ;) --->[]

Voilà ce que contient le full kit (tout le bois en fait)

BILD3313

BILD3316

BILD3317

Il ne manque rien, il n'y a plus qu'à attaquer!!!

Posté par Boubastar à 11:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Conctruction de l'aile

J'ai décidé de commencer cet avion par la construction de l'aile. Je vais suivre les conseils de mon ami Bruno Houvier : "Il faut ajourer au maximum car ce n'est qu'à la construction que tu gagneras du poids". Il a raison de me le rappeler car avec l'expérience du Corsair, c'est vrai que la finition maquette est assez lourde.

J'ai donc ajouré toutes les nervures en CTP au maximum (les autres nervures étant découpées dans du balsa très léger le n'ai pas jugé utile de les ajourer davantage pour gagner 5g en tout) J'ai pesé avant après et j'ai quand même gagné 100g. C'est toujours ça de pris ;)

BILD3333

Ensuite, j'ai découpé les logements de train. A niveau, il faut choisir le train que l'on souhaite installer. Pour ma part, ce sera un sierra Giant

BILD3335

J'ai laissé 4mm de bois pour permettre de coffrer le dessous et de mouler par dessus, les habillages de jambe de train.

J'ai refait la clé d'aile qui n'était pas en CTP aviation. J'ai découpé ça dans du 30/10 multiplis.

BILD3334

Enfin, on aligne les nervures et on colle !!!

BILD3339

BILD3337

L'alignement des nervures n'a rien à voir avec ce que j'avais fait au départ, ce n'est néanmoins pas nickel nickel... Il faudra un peu de ponçage et d'ajustement.

Voici l'ordre dans lequel je m'y suis pris pour obtenir une structure prête à être coffrée :

1 - Ponçage du bord d'attaque des nervures pour qu'elles soient bien toutes alignées.
2 - mise en place de la baguette de renfort du bord d'attaque (6x6 bois dur). Cela solidarisera l'avant des nervures lors de l'ajustement.

BILD3344

3 - Ajustement des nervures : ponçage des nervures trop hautes (il y en a deux qui dépassaient de 1/2 mm) et mise en place de chapeaux de nervure pour les 3 à qui il manquait un chouillat. Avec du scotch, on protège les nervures déjà ajustées et on ponce. Le résultat est très très satisfaisant.

BILD3348

4 - Pose des âmes pour éviter la torsion lorsqu'on ajuste l'arrière des nervures.

5 - Ajustement de l'arrière des nervures : 2 sont trop hautes de moins d' 1/2mm deux trop basse de 1/2 mm par contre les trois premières nervures ont une mauvaise courbe. Il manque jusque 4mm sur une longueur de 10 - 15cm à un endroit. Ça se rattrape très bien avec un chapeau de nervure poncé avec une grande cale et en protégeant les bonnes nervures.

BILD3352

6 - Pose de la baguette arrière.

BILD3351

7 - Mise en place du bord d'attaque. Je ne vais pas faire tout à fait comme le plan. Ils mettent un bord d'attaque de 12 mm. Je vais le faire en deux parties avec deux planches de 6mm. Le premier sera pris dans le coffrage, le second finira le bord d'attaque.

Voilà un schéma (à l'arrache) pour mieux comprendre :

nervure

Le tout est poncé, prêt à recevoir le coffrage (lorsque l'autre demi-aile sera terminée):

BILD3357

On laisse tout sous poids jusqu'à la prochaine fois.

BILD3354

Oup's j'ai oublié de couper le queues de nervure à l'endroit où vient se loger le volet... J'ai donc effectué cela avec ma mini-perceuse munie d'un petit disque.

BILD3360

Comme le tout est bien calé, j'ai pointé à la cyano des cales en balsa car je ne réaliserai le coffrage que lorsque l'autre moitié de l'aile sera construite. Lorsque je coffrerai cette demi-aile, je n'aurai pas besoin de retrouver le calage, ces cales en balsa s'en chargeront.

BILD3362

J'ai donc découpé les queues de nervure avant de monter la seconde aile. J'ai préparé rigoureusement les même calages de nervures.
La première demi-aile est maintenue en l'air grâce à une planche de balsa (vive mes petites cales de queue de nervure!!). Tout cela a pour but d'éviter un quelconque vrillage.

BILD3368

La clé est collée à l'époxy contre le longeron.

BILD3367

Ensuite on aligne les nervures et on colle.

BILD3373

Le bord d'attaque des nervures est ajusté et la baguette est collée.

BILD3371

Puis on ajuste l'avant des nervures (devant le longeron) et on colle les âmes centrales avant d'ajuster l'arrière des nervures et coller la baguette.

BILD3379

BILD3377

On colle alors la partie supérieure de la clé d'aile.

BILD3383

BILD3386

Il faut ensuite poncer l'avant des nervures centrales pour coller le BA.
J'ai fait une modification : Le BA recevant le téton central sera en du CTP 5mm standard qui sera complété par du balsa une fois l'aile entièrement coffrée (c'était prévu de ne mettre que du balsa).

BILD3387

Le BA est collé et ajusté.

BILD3388

J'ai préparé le coffrage en choisissant les planches les plus légères du kit (Les plus lourdes ne seront pas utilisées car je vais investir dans du balsa plume 30/10 pour le fuselage).

BILD3413

Le coffrage est alors collé sur la 1/2 aile à la colle blanche sauf sur le BA où j'ai utilisé de la cyano épaisse pour avoir un collage instantané. Le tout sera mis sous du poids pour bien appliquer le coffrage sur toutes les surfaces encollées.

BILD3390

Le coffrage est ensuite ajusté conformément au plan.

BILD3411

La petite partie centrale avant sera coffrée par la suite car, à cet endroit, la forme n'est pas développable. Cela permettra aussi de coller les morceaux de balsa qui reçoivent le téton central.

BILD3412

L'extrados des deux demi-ailes est coffré.

BILD3418

BILD3421

Il reste simplement la partie centrale.

BILD3415

Vue de dessous :

BILD3422

Je commence par le collage des doublages des nervures 1 et 2.

BILD3426

J'ai décidé d'ajouter un bloc de balsa en-dessous des plaques de fixation d'aile. Cela permettra d'éviter le flambage de la plaque.

BILD3429

BILD3430

Ajustage des encoches et collage de la baguette arrière en balsa  :

BILD3432

On pose ensuite les âmes en balsa sur le bord de fuite. C'est un peu long car il faut réaliser des encoches au sur les queues des nervures qui se situent sous les volets.

BILD3434

On colle ensuite la baguette qui vient faire le décalage entre le volet et les ailerons (ils ne sont pas alignés). Je l'ai réalisé dans une planche de 80/10.

BILD3451

BILD3450

On peut alors commencer les volets. J'ai stratifié une planche de 20/10 avec une couche de 160g de fibre de verre. J'ai aussi réalisé une plaque d'époxy avec deux couches de 160g pour le dessus du volet pour avoir l'apparence du vrai, ce qui n'est pas le cas avec ce que présente le plan.

J'ai donc collé la baguette en balsa.

BILD3437

Étonnant que Vailly propose quelque chose qui ne soit pas juste : il donne 6 nervures contre 12 sur le vrai. J'ai donc fait 12 nervures supplémentaires car j'ai bien l'intention que ce soit le plus fidèle possible.

BILD3454

Le plan propose de fabriquer un guignol avec un morceau de 25/10 de ctp aviation. Bon, je suis désolé mais j'ai des racines VGMistes qui m'incitent à réaliser mon guignol de la manière suivante : 2 morceaux de ctp stratifiés de chaque côté avec du carbone :

BILD3456

Ne pas oublier de placer les renforts pour les charnières. Au final la charnière ne rentrera pas énormément dans le volet.

BILD3466

J'ai fabriqué une plaque de fibre de verre avec deux couches de 160g et de la résine époxy.

BILD3457

Ensuite on découpe la plaque pour venir réaliser la plaque ajourée qui est fixée au dessus du volet (comme le vrai). C'est un peu long si l'on veut obtenir une beau résultat.

BILD3459

Pour que le guignol soit parfaitement intégré dans le volet, il faut découper soigneusement des encoches de la manière suivante :

BILD3462

Avec le guignol :

BILD3465

BILD3463

Et voilà le résultat une fois collé, avec un rayon de soleil en prime ;)

BILD3468

J'en ai profité pour creuser dans l'aile, le trou dans lequel passe la commande de volet.

BILD3483

J'ai apprêté le côté intérieur afin de voir les défauts et commencer à les enlever. Ca évitera de tout avoir à faire à la fin.

BILD3581

Les coffrages des ailerons sont prédécoupés mais il faut finir de l'évider.

BILD3478

On colle ensuite les nervures (23 au total)

BILD3481

Sur le plan, on peut lire que les coffrages des ailerons couvrent le BA. Or ceux-ci sont trop courts. Ils sont taillés de telle sorte qu'ils viennent buter juste contre le BA.
Afin de renforcer le collage, j'ai décidé de placer de petites âmes en balsa 30/10. Elles seront prises dans le coffrage et offriront une grande surface de collage au BA.

BILD3485

Il faut alors coller un morceau de balsa au niveau du saumon. Je l'ai ajouré mais ce n'est pas forcément la peine. Par contre il faudra le poncer car les deux morceaux de coffrage doivent presque être collé bord à bord.

BILD3502

Il faut désormais fabriquer les charnières et là : Ohlala galère...

Ça fait un moment que je cogite cela et j'ai enfin trouvé une solution car ce que propose Vailly ne me dit rien du tout. Ils utilisent des charnières-bâtons fortement déportées. En plus de ne pas être maquette, mécaniquement, ce n'est pas terrible. Je vais réaliser mes charnières de la manière suivante: deux nervures en ctp 20/10 dans l'aileron qui prennent de de chaque côté un longeron en sandwich ctp/carbon (le sandwich c'est parce que je l'avais déjà ce n'est pas utile de mettre du carbon ici ). L'axe sera une corde à piano de 2,5mm.

Il faut réaliser les encoches qui reçoivent les nervures.

BILD3496

Voici les nervures en ctp 20/10.

BILD3498

Une fois collé avec le ctp. Pour perforer les nervures en balsa, j'ai fait une pointe sur l'extrémité de la cap avec mon touret à meuler. En tournant la cap on perce facilement les nervures. Par contre les nervures en ctp 20/10 ont préalablement été percées à la perceuse à colonne. Le trou est à 8mm de hauteur (par rapport au plan de travail)

BILD3503

Vue de dessous :

BILD3504

Mon longeron en sandwich : la grande classe !!!

BILD3506

Voilà ce que ça donnera monté (pour le moment, le longeron n'est pas encore percé).

BILD3507

Voilà la charnière près du saumon, notez le morceau de CTP 20/10 collé sur la nervure 22 (devant la pointe de la CAP). Il fera une butée et évitera que la CAP ne traverse la nervure en balsa.
(On remarquera que je ne paie pas la colle époxy... Hum, hum...)

BILD3508

Vue du guignol-charnière avant collage du coffrage.

BILD3510

BILD3511

L'aileron est enfin coffré. J'ai collé le tout à l'époxy 30mn. Une fois polymérisée, j'ai ployé et collé à la cyano épaisse le coffrage selon la courbe des nervures. J'ai maintenu le coffrage dans sa position avec un bloc métallique et j'ai pulvérisé un pchit' d'accélérateur cyano.

BILD3515

Vue de dessous:

BILD3516

Vue côté guignol :

BILD3518

J'ajoute les trois prochaines vues pour bien voir la forme au niveau du saumon.

Vue côté saumon :

BILD3526

Vue de derrière :
Pour obtenir une courbe de chaque côté, j'ai préalablement fait un trait de scie dans la dernière âme afin de permettre la flexion du coffrage. Ensuite j'ai mis une cale en-dessous pour maintenir l'angle lors du séchage.

BILD3520

Vue côté BA :

BILD3522

Il ne reste plus qu'à coller le BA et le poncer pour obtenir la forme identique à ceux du grandeur.

BILD3574

BILD3580

BILD3575

Réalisation de la partie de la charnière qui vient dans l'aile (ce que j'ai appelé "longeron" au-dessus).

 

BILD3641

BILD3643



 

Pose des blocs de balsa qui reçoivent les nervures :

BILD3636

Ils sont soigneusement découpés pour épouser les deux longerons.

BILD3637

On réalise les trous des charnières et on colle (époxy 6 minutes).
J'ai bouché les trous avec du scotch papier pour éviter que ça ne coule partout. Le résultat est très propre.

BILD3645

BILD3646

J'ai tout préparé avant, vérifié la planéité par rapport à l'aile, il ne reste vraiment qu'à coller et maintenir dans la bonne position pendant 5 minutes.

BILD3635

On voit le jour de 3mm entre l'aileron et le BF de l'aile.

BILD3638

Un essai avec une planche de coffrage pour avoir une idée de ce que ça donne :
Déjà, je trouve que la partie apparente de la charnière est trop grande (d'après ce que je peux voir sur mon plan 3 vues). Je vais essayer de la raccourcir.

BILD3639

Sans l'aileron (hé oui l'avantage c'est que c'est démontable) :

BILD3676

BILD3682

Je fais tout de suite les renforts de charnières des volets pour ne pas les oublier.

BILD3677

Ainsi que BF au niveau de la fixation (on ne comprend pas bien ce que le plan préconise à ce niveau).

BILD3679

Les nervures sont ajustées, le BA poncé, je peux donc préparer les supports de trappe-servos.

BILD3681

Réalisation du puits de servo de volet. J'ai doublé les deux nervures avec du balsa 60/10 sur une largeur de 1cm pour renforcer le collage et donner une assise à la trappe.

BILD3697

BILD3698

Il faut ensuite faire le trou dans lequel passe la commande pour pouvoir placer précisément le puits d'aileron.

BILD3689

Avec une tringlerie fictive.

BILD3690

Au dessus, il manquera un déflecteur et ça ressemblera au vrai ;)

BILD3692

Réalisation du puits de servo d'aileron, (même dimension que ceux des volets)

BILD3738

BILD3739

J'ai passé les gaines avec les rallonges des servos. (Gaine tressée que l'on trouve chez les détaillants de matériel électronique)

BILD3741

Ne pas oublier les renforts de fixation du téton central de l'aile (c'est du balsa très dur).

BILD3742

BILD3743

Je passe un câblage pour les éventuels éclairages (feu de position).

BILD3746

J'ai préféré percer les trous des charnières des volets puis boucher l'arrière avant de coffrer. Cela évitera que l'époxy ne coule dans l'aile lors du collage.

BILD3748

A l'endroit de la flèche, un morceau de balsa sera collé à la cyano.

BILD3753

J'ai réalisé une cale qui permettra de maintenir le BF de l'aile en bonne position lors du séchage du coffrage.

BILD3745

Cette cale se positionne sous le petit longeron en bois dur. On le voit sur la deuxième photo au niveau du saumon.

BILD3757

BILD3762

Voilà le résultat :

BILD3768

Après avoir coffré la deuxième moitié on colle le BA

BILD3868

Puis le coffrage de l'extrados au centre.

BILD3869

Cela se termine doucement. Il faut réaliser la lèvre qui vient recouvrir le BA de l'aileron c'est une lame de 25/10 coupée dans une planche.

BILD3886

Pour que l'aileron pivote correctement j'ai dû retravailler la forme de son BA. Cela fait une sorte de "triangle" désormais.

BILD3883

On termine par le saumon (collé à la cyano). J'ai travaillé le logement du BA de l'aileron à la mini-perceuse équipée d'une fraise.

BILD3892

Là, ça commence à avoir de l'allure !!!

BILD3876

BILD3881

En appuyant sur le coffrage, on sent l'endroit du puits de servo. Il suffit de creuser au bon endroit :

BILD3900

Il restera à ajuster avec les trappes.

BILD3898

Il est temps de poser les charnières des volets.

BILD3908

Puis coller la baguettes arrière qui vient finir le BF de l'aile. J'ai tout mis sous cale pour éviter le vrillage.

BILD3901

BILD3904

La baguette n'est pas encore poncée mais voilà le résultat avec le volet :

BILD3910

Posté par Boubastar à 11:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le fuselage

Conctruction du fuselage

Posté par Boubastar à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Les empennages

construction des empennages

Posté par Boubastar à 11:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le train rentrant

J'ai choisi le train Sierra Giant car c'est celui qui me semblait le plus maquette de tous. J'ai reçu ce train et en effet, c'est une véritable œuvre d'orfèvrerie. Bon c'est clair que ce n'est pas gratuit...
Je trouvais que le Robart du corsair était une magnifique pièce, mais là, on ne boxe plus dans la même catégorie... La qualité des matériaux, l'usinage n'a vraiment rien à voir, c'est tout bonnement splendide !

J'ai été surpris par la taille. Je suis allé vérifié s'ils ne s'étaient pas trompés en m'envoyant celui du 103". Mais non c'était le bon. Le voilà à côté d'un triple décimètre:

BILD3674

Voici plusieurs vues du joyau :

BILD3649

BILD3650

La barre de renfort est fonctionnelle. Elle sert de verrouillage du train en position sortie. Elle se replie de la minière suivante :

BILD3658

BILD3653

BILD3659

Remarquez les colliers (maquettes) de fixation de la trappe-habillage de roue :

BILD3661

Le train est amorti. L'amortisseur est beaucoup plus rigide que celui du train Robart.

BILD3664

Le train arrière est lui aussi magnifique :

BILD3666

BILD3667

BILD3671

Posté par Boubastar à 11:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le moteur

Vailly a dessiné l'avion autour du ZG80. Je pensais mettre ce moteur jusqu'à ce que j'aille à le Ferté 2009 où les moteurs en étoile étaient très largement repréntés.

En fait un moteur m'a complètement envouté : le MOKI 150 (le bruit est sans qualificatif... Mon FT300 à côté c'est un Cazou)

ferte2009_26

Seulement, j'avais beaucoup d'interrogations en rentrant chez moi : poids, puisance, taille... J'ai trouvé mes réponses sur des forums américains :

http://www.rcscalebuilder.com/forum/forum_posts.asp?TID=13178&PN=1&TPN=1

http://www.rcscalebuilder.com/forum/forum_posts.asp?TID=2980%20&PN=2&TPN=3

http://www.rcuniverse.com/forum/m_8846900/anchors_8859153/mpage_1/key_/anchor/tm.htm#8859153

Au niveau du centrage, c'est impeccable, le calcul a été fait il ne faudra rajouter que 100g de plomb contre plus d'un kg avec le ZG80. J'ai vérifié, le moteur entre dans le capot... Et au niveau de la puissance, 8.5HP, ce n'est pas démesuré.

Le seul Hic... et pas des moindre, c'est le prix du moteur (2400 €)... Donc une seule priorité désormais pour moi : économiser!!!!

De toutes manières, j'ai le temps car la construction est loin d'être terminée. Mais c'est décidé, je vais me faire plaisir avec ce moteur!

Posté par Boubastar à 11:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

finition

Voilà la déco' que je souhaite faire : (Merci à Renaud alias Dr_Ren du forum FIGHTERS dédié aux maquettes statiques, d'avoir accepté que je publie ses photos).

p1000281uy4

p1000283et2

p1000284hx0

Posté par Boubastar à 11:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Entoilage

entoilage

Posté par Boubastar à 11:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]